Lâm Duc Hiên – FEMMES, APRES COUP

Du 06 au 16 juin 2013

[slider id= »3753″ crop= »on »]

Femmes, après coups est tout d’abord une exposition photographique et sonore à partir des reportages de Lâm Duc Hiên pour dire les violences faites contres les femmes et témoigner des possibles reconstructions.

Lâm Duc Hiên a recueilli ses témoignages photo et audio de femmes victimes de violences dans sept pays où Médecins du Monde intervient : le Guatemala, Haïti, la Moldavie, le Nicaragua, le Pakistan, la RDC (Goma et Kinshasa) et la France.

Avec Femmes, après coup, les violences physiques, psychologiques, économiques ou résultant de pratiques traditionnelles préjudiciables ne sont plus de simples abstractions. Derrière le voile de pudeur qui trop souvent permet à ces violences de se perpétuer, les visages et les voix ne sont plus ceux de victimes anonymes mais deviennent ceux de femmes aspirant à leur part de droits de l’Homme.

Lâm Duc Hiên

“Cette exposition représente à mes yeux une manière de mettre fin au silence de ces femmes battues, de traduire leur souffrance en images. Je voulais à travers leurs yeux raconter des histoires de vie. C’est pour cela que j’ai choisi le portrait. J’ai un regard esthétique, j’ai fait les Beaux Arts. Mais mon regard d’humanitaire et mon choix d’un cadrage serré pour éliminer l’environnement et saisir l’essentiel m’ont fait rapprocher au maximum des sujets choisis. Toutes ces femmes, qu’elles soient congolaises, pakistanaises ou bien haïtiennes ont en commun quelque chose : la souffrance. Entre elles et moi j’ai voulu mettre la même distance. Mon travail c’est du témoignage, des mots qui sortent malgré le silence, des mots en images pour recoudre ce qui a été déchiré.”