Maryline POMIAN

POMMIAN

Si un matériau aussi pauvre, insignifiant que le papier à cigarette est devenu, quand je le travaille, matériau sacré, c’est qu’il est métaphore de notre that they condition d’humains. Nous autres tellement insignifiants dans l’immensité et chacun portant pourtant, cachée en nous, une part de divinité. Il est âpre de trouver du sens à notre passage sur terre. Plus encore, il est métaphore de la vie, du temps présent qui s’enfuit, annonciateur d’une fin prochaine – n’a-t-il pas été fabriqué afin de disparaître, consumé ?