Maxime CHANSON

 

Maxime chansonLauréat de l’édition 2012 du Salon de Montrouge, Maxime Chanson n’a de cesse de nous surprendre. Si ces premières œuvres peintes sont figuratives, il adopte rapidement une démarche qui brouille les codes traditionnels de la création artistique. Au cœur de son travail, la volonté de questionner les rapports entre une œuvre et son contexte d’exposition. Cela se traduit d’abord à tra- vers le jeu sur la lumière : il esquisse « A Winter Story » sur le London Bridge (2008) pour investir deux ans plus tard la capitale parisienne lors de la Nuit Blanche.

Il publie en 2011 un ouvrage singulier, « 600 démarches d’artistes ». Maxime Chanson y dresse un panorama de la création contemporaine, en synthétisant sous forme de diagrammes les travaux de ces pairs. On devine l’influence des cartographies de Georges Maciunas mais également de l’art conceptuel, marqué par la dématérialisation de l’œuvre au profit du langage : est-on devant un manuel, un tableau, un discours ? Loin d’une volonté didactique, l’artiste cherche au contraire à engager une réflexion sur l’ordre et la catégorisation dans le monde de l’Art : en creux, il révèle la dimension vaine et illusoire de toute tentative visant à dégager des lois universelles. Une leçon d’humilité mêlée d’absurde qu’il poursuit pour Fragile : il présentera 14 démarches d’artistes, allant jusqu’à réaliser la propre analyse de son œuvre.

Téléchargez le dossier de presse :