Mothi LIMBU

LIMBU

Mothi est né en 1979 à Grenoble, d’une mère française et d’un père népali birman. De ses origines, lui vient sans doute son goût pour la rencontre des improbables, la culture des paradoxes, le mélange des contraires.

Il débute sa carrière à dix-huit ans en tant que graphiste d’une marque de snowboard aixoise pour laquelle il décide de quitter sa ville natale et de s’installer à Marseille.

Au cœur de la cité phocéenne, il apprécie le mélange des genres, la mixité sociale, et découvre peu à peu que la ville regorge de personnages et de lieux antinomiques. Ces étrangetés ne lui font pas peur, bien au contraire, elles sont source d’inspiration. Il est attiré par les opposés et l’absurde le fait sourire. Son travail, déjà riche de sa double culture, prend ainsi peu à peu forme dans cet univers où « le désordre est le délice de l’imagination »*.

Après plusieurs années passées au sein de la structure, il quitte la marque de snowboard et devient directeur artistique indépendant. Il acquiert une nouvelle liberté et élargit son champ de travail. C’est la naissance de son studio de création HappyMess et celle de nombreuses collaborations.

Parallèlement à son travail de directeur artistique, Mothi s’exprime régulièrement à travers différents projets.

En explicitant la dualité ambiante, de symboliques détournements en pieds de nez humoristiques, il s’amuse du principe de sérigraphie, des rapports dynamiques qu’il établit dans ses créations. Ludique et interrogatif, son modus operandi relève d’une réflexion visuelle et intellectuelle.

Ses œuvres prêtent aux rire et à la réflexion, tissant une trame poétique entre composition et réalité. Elles reflètent son esprit joueur et d’une démarche dans laquelle l’esthétisme ne prend jamais le pas sur la représentation.

Cultivant l’insolence de l’enfance, la finesse inspirée d’une gravure de Dürer et l’urgence créative des autodidactes, il privilégie l’idée plus que le média.

Sa démarche s’inscrit dans une volonté de proposer l’image d’un monde imparfait, improbable et pourtant harmonieux.

*Paul Claudel