Raphaëlle PAUPERT-BORNE

Raphaëlle PAUPERT-BORNE

Raphaëlle best online casino usa Paupert-Borne vit et travaille à Marseille.Elle expose son travail en France et à l’étranger depuis une vingtaine d’années. Sa production artistique met en oeuvre différents mediums : film, performance, dessin, peinture, photographie. Le dessin et la peinture tiennent une place centrale dans ce va-et-vient permanent entre récit  autobiographique et captation du réel. Son oeuvre se nourrit de son environnement, des proches et des anonymes croisés au détour des jours, de leurs paysages. 

Il s’agit d’extraire des scènes, des gestes, des figures donner forme à un sentiment du monde quand il s’incarne dans la peinture. De la vie ordinaire au bonheur des corps dans leur nudité ou leur étreinte, les tableaux mélangent l’ordinaire et le somptueux, le rebut et le monument, le grandiose et le modeste. L’oeuvre de Raphaëlle Paupert-Borne est conçue comme une danse, une danse à deux temps articulant deux dimensions, celle de la peinture et celle du cinéma. 

Toute l’oeuvre de l’artiste tend à rassembler ces deux pôles, à créer des zones de porosité, des espaces d’aimantation semblables à la vie même où le réel le plus quotidien rejoint inévitablement, si l’on y prête attention, l’art et la mythologie. 

Chaque film de Raphaëlle Paupert-Borne est un documentaire, non pas au sens d’un reportage, mais au sens d’un prélèvement du moment éprouvé, de sorte que chaque prise est vécue toute entière. Ainsi son projet actuel compose progressivement son épopée personnelle, poursuit cette quête, sur cette double modalité, entre deux corps Abel et Caïn, deux médiums, le cinéma et la peinture, deux temporalités, l’instant présent et l’histoire. Elle a réalisé le film « Marguerite et le dragon » à la Villa Médicis, à Rome, dont elle était pensionnaire en 2008-2009, ce film sélectionné au Festival du Réel est sorti en salle en octobre 2013, et en édition DVD. Lors de sa résidence dans le cadre des Quartiers Créatifs de Marseille-Provence 2013, à la Cité de l’Abeille, elle réalise « L’Abeille de Déméter », une comédie musicale antique alliant dessin, peinture et chant. En 2015, elle expose la galerie béa-ba à Marseille.