YVES CHARNAY

Yves Charnay

Artiste français, né en 1942 à Saint-Chamond, Loire.  DNBA, 1965, Ecole Régionale des Beaux-Arts à Saint-Etienne ;l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris, 1966 ;Maîtrise en Arts Plastiques à Paris VIII, online blackjack tips 1974.

Le gris des fumées des industries de Saint-Chamond où il est né, le noir du charbon des mines de Saint-Etienne où il a vécu, ont certainement beaucoup contribué à attirer l’attention d’Yves Charnay sur la couleur. Cette quête de la couleur, dans la peinture et la gravure à l’Ecole des Beaux-Arts où cette matière n’était pas enseignée, l’a conduit aussi à explorer plusieurs univers:  l’architecture, le théâtre, le cinéma, l’édition, l’industrie ou encore la pédagogie, notamment à l’Ecole Nationale Supérieure des Arts Décoratifs, à Paris.

Il commence sa carrière en réalisant pour le club de bibliophile « Les impénitents », l’illustration (1966) en pointe sèche du Mariage du Ciel et de l’Enfer, de William Blake. Il participe à de nombreuses expositions notamment à la Bibliothèque Nationale avec « Les peintres graveurs ».

 

Ses œuvres sont exposées en France, en Allemagne, en Chine. Elles sont dans des collections publics et privées.Elles forment des séries comme : « La scénographie du monde » (encre de Chine, 1967-1977), « Héritage », 1968-1978),  (19« Mordeo » (fusain, 1977),« Les fabricants d’art » (pastel, 1980-1982), « Les sentinelles » (huile sur toile ou papier, 1986-1988), « Un sentiment de la nature » (acrylique sur toile, 1981-1991),« Un jardin à la française » (1985-1995, Acrylique sur toile), « La route de la soie » (gouache sur papier, 1991-1993), « Exodes » (acrylique sur toile, 1993-2000),« Un sentiment de la nature-2 » (acrylique sur toile, 1993-2005), « Mélancolie » (2005-20011), « La voie de l’inconscient », (acrylique sur toile,  2006-2012 », …

Professeur notamment à l’Ecole Nationale Supérieure des Arts Décoratifs (ENSAD) à Paris à partir de 1969, il enseigne la lumière et la couleur en scénographie et en architecture aménagment. Il est l’initiateur d’un enseignement fondé sur la théâtralité des sites, intitulé « Evénement spectaculaires ».

Il participe aux travaux de recherche dans le cadre du Conseil Scientifique de l’ENSAD (1974-1991). Il rédige les publications « Les Cahiers de Couleur » et initie plusieurs recherches notamment sur « les séquences chromatiques remarquables dans les oeuvres des peintres dits coloristes ».

Avec Jacques Fillacier il participe entre autre à la coloration du Tunnel de Saint-Cloud, 1976, à la mise en couleur du centre de recherche de Rhône Poulenc à Aubervilliers, 1977.En 2008 en Chine, il crée une charte de couleur pour la ville de Tanggu, située dans la région économique spéciale de Pékin.

Il réalise des décors et des vêtements de lumière pour des « événement » artistiques et des spectacles. Il réalise les décors pour la pièce de Jean Genet « Haute surveillance » produite par Jean-Louis Barrault.

En 1980, il fonde la société de production de films : « Hexagramm » qui réalisa le pilote de la série « Palette », en coproduction avec La Sept Arte, Le Louvre et le CNRS audiovisuel. Entre 1992 et 1998, il réalise plusieurs films documentaires sur l’art. Il réalise 2 films graphiques « Mordeo » et « Les contes crépusculaires » tous les deux reçoivent des prix internationaux et sont nommés aux Césars.